[JdB #137] Juin 2017 : Balade, jeux, saut, dressage, mise en selle et une fin...

10 juil. 2017

Comme en avril, un programme très varié pour ce nouveau mois équestre.

En juin, ...

- J'ai sauté.


Tout d'abord pour la fête de mon club drômois, dans un relais à l'américaine qui m'a confirmé que les concours n'étaient pas pour moi. Même sans enjeu réel, j'ai la sensation de me mettre une certaine pression et de ne pas assez contrôler ce que je fais à cheval, de ne pas réussir à me concentrer sur ma façon de monter proprement et sur mon parcours, j'en ai même oublié un obstacle. Heureusement, je montais un Lutin généreux, qui a enchaîné à lui seul presque deux parcours, qui m'a pardonné beaucoup d'erreurs (toutes les fois où je n'attendais pas assez mon saut par exemple, où je n'ai pas su poser mes mains...), un cheval vraiment gentil en bref (a priori, de l'extérieur, mon parcours semblait propre. Je suis peut-être un peu trop exigeante avec moi). On finit malgré tout sur le podium (en même temps, avec seulement trois binômes, difficile d'y échapper !)

Avec Vanina ensuite, sur un petit parcours de quatre obstacles aux trajectoires un peu serrées. J'ai parfois un peu de mal avec celles-ci, mais aussi à mettre la jument suffisamment en avant pour qu'elle ne soit pas en difficulté, à me mettre en équilibre avant la barre pour ne pas la gêner dans son saut (ce qui nous est demandé par la coach) et à vérifier si je suis sur le bon pied tout en enchaînant les virages. Mais une jument très sympa dans l'ensemble, avec qui je finis sur un tour plutôt correct.

- J'ai dressé.


Avec Désirée. Deux fois.

Sur une première séance, nous répétons les figures de manège et terminons sur une reprise comprenant des doublés, des diagonales, un cercle au trot, des demi-voltes et demi-voltes renversées au pas et des départs au galop du trot. Désirée n'avance pas, je dois la "porter" tout le long de l'enchaînement et mon cercle au trot est raté. Nous devons alors reprendre la portion de reprise où j'ai commis quelques erreurs. Désirée ne répond ni aux jambes, ni aux petites touchettes de cravache que je lui fais sur l'épaule. Je suis obligée de me fâcher une bonne fois pour toutes et je me retrouve avec une jument beaucoup plus réactive et aux ordres, avec un résultat nettement meilleur. Nous terminons sur deux cercles au galop à gauche et un à droite. Désirée essaie de m'emmener un peu sur l'extérieur du cercle mais je parviens à maintenir la bonne trajectoire en replaçant mes aides au bon moment.

Sur la seconde séance, nous travaillons essentiellement les départs au galop, d'abord du trot sur un huit de chiffre, puis du pas. Si je crains que Désirée ne soit pas concentrée vu le nombre incalculable de mouches qui l'envahissent, la jument est dans l'ensemble très réactive et nous obtenons de plutôt bons résultats sur la majorité de nos passages.

- J'ai travaillé mon assiette.


Avec Népal, qui n'est pas des plus motivés pour avancer. Mais comme il ne supporte plus les cavaliers avec cravache, je dois beaucoup, beaucoup, beaucoup utiliser mes jambes (au moins, je me fais les cuisses, les fesses et les mollets...). On travaille essentiellement au trot (assis, enlevé et en équilibre), mais aussi un peu au galop. Je constate une amélioration de mon équilibre au trot comme au galop. En revanche, je suis toujours aussi peu à l'aise au galop enlevé : j'ai l'impression de m'affaler dans la selle à chaque fois que je m'assois. Il faut maintenant que je contrôle mieux mes mouvements.

- J'ai joué.


Avec Baïka, le tank que personne n'ose approcher sous peine de voir un sabot d'un peu trop près. Elle se prend facilement au jeu, que ce soit à l'épervier, au loup ou à la queue du renard, et gare à celui qui vient un peu trop près pour essayer de l'attraper. On ressort donc assez facilement victorieuse de la plupart des jeux !

- Je me suis baladée.


Une balade en guise d'adieu. J'ai eu la chance de pouvoir monter Vanina, une des juments avec laquelle je m'entendais le mieux en Savoie (Désirée ayant déferré, je n'ai pas eu à faire le choix difficile entre deux juments que j'appréciais beaucoup). Un temps orageux donc peu de personnes en extérieur, on a ainsi pu caser quelques très beaux galops qu'on ne peut pas faire habituellement. Beaucoup de plaisir pour cette dernière séance avant fermeture définitive du club, un très beau moyen de se dire au revoir.


Un mois bien complet et varié avant un été qui s'annonce très calme : plus qu'un seul club dans lequel je ne pourrai pas me rendre très souvent, j'essaierai de caser quelques belles balades dans mes montagnes savoyardes pour compenser si mon budget me le permet. Mais je proposerai par conséquent qu'un seul journal de bord pour l'été.
Profitez bien de celui-ci, de vos vacances si vous en avez, du soleil, de vos loulous...

Aucun commentaire

Publier un commentaire